Edwidge Danticat (français)

La jeune et primée romancière originaire d’Haïti et de Brooklyn, dont la voix lyrique donne la parole à la réalité haïtienne, le pouvoir des femmes et la violence politique, s’est exprimée à cœur ouvert dans cet entretien donnée à Miami, Floride, en juin 2003. (Visionnez un extrait du DVD ci-dessous.)

Cet extrait vient du DVD de 40-minutes, Edwidge Danticat Visits Her Haitian Roots, tourné par Mosaic Media Arts et filmé et réalisé par Full Duck Productions. La vidéo présente un segment d’un entretien aver Danticat, qui a émigré aux Etats-Unis de Haïti à l’âge de 12 ans. Depuis ce temps-là elle a écrit plusieurs romans renommés qui traitent des deux cultures de Haïti et des Etats-Unis. Dans cet extrait Danticat parle du processus de devenir femme et les défis d’être originaire de deux cultures différentes.

DVD : Edwidge Danticat Visits her Haitian Roots (Edwidge Danticat retrouve ses racines haïtiennes)
Détails: en anglais, 50 minutes

Pour commander le DVD de Danticat, choisissez le bouton “Add to Cart” à droite de cet écran à fin de commencer le processus pour commander avec PayPal. Suivez les instructions de PayPal, y incluant votre adresse de poste et votre code postale.

Extrait: (traduction des mots de Danticat qui se présentent en anglais dans le film:) Je pense qu’il y a un sens de mystère partout, dans tout ce qui nous entoure. Je pense qu’en Haïti ou en d’autres endroits du monde, nous prenons pour acquis le fait qu’il y a un sens de continuité avec nos ancêtres, ou simplement avec le monde au-delà de celui dans lequel nous vivons, et qu’il y a des forces qui interactent dans nos vies, autres que celles que nous voyons. C’est quelque chose que j’ai toujours ressenti : une sorte de continuité dans ma vie; que je ne suis pas là, simplement là; que je ne suis pas tout simplement arrivée un jour. L’écrivain Maya Angelou dit que nous ne sortons pas de la terre comme l’herbe; nous en sortons plutôt comme des racines, car nous sommes plus profonds. Nous n’existons pas qu’à la surface, et ça je l’ai toujours considéré comme allant de soi. Je pense qu’en partie, cela vient du fait que j’ai grandi à Port-au-Prince, et j’ai ressenti ces forces nombreuses. J’ai grandi avec mon oncle qui est un pasteur Baptiste. On pouvait aisément être à l’église et soudainement avoir un groupe “rara” passer dehors. Certains des plus importants temples “vodou” étaient dans ce même quartier. Je pense à l’idée du réalisme magique. Pour nous, le monde est comme un enchantement magique.

Commentaires: “Je voudrais utiliser “Edwidge Danticat Visits her Haitian Roots” pour introduire divers problèmes inter-culturels dans la composition de mon cours. Madame Danticat est engagée et la conversation dans ce documentaire soulève des questions qui vont encourager mes étudiants à réfléchir sur leurs propres expériences en tant qu’étudiants d’une seconde langue qui vivent aux Etats-Unis.”
Robin Quizar, Professeur de Composition en anglais, seconde langue, Université d’Etat Metro, Denver, Colorado

“Ce film est une introduction émouvante et accessible à l’histoire agonisante d’Haïti, racontée à travers le regard triste et tendre d’une de ses filles. Célébration d’une femme créatrice et courageuse, le film a inspiré de nombreuses personnes qui se sont personnellement impliquées dans notre organisation pour aider les communautés en Haïti.”
Melissa Mahaney, Directrice Exécutive, Projet Colorado Haïti, Inc.

“Edwidge Danticat Visits her Haitian Roots” est un merveilleux outil pédagogique. La conversation qu’Ann Armstrong Scarboro a eu avec cette écrivaine Américo-haïtienne couvre les sujets centraux au monde de l’écrivaine. L’expression du point de vue de Danticat concernant l’exil, et la discussion concernant sa trajectoire personnelle vers le monde de la littérature rendent son texte écrit plus immédiat et compréhensible. J’ai utilisé ce film en classe et je l’ai introduit dans mon club de lecture.”
Mildred Mortimer, professeur en français, Université du Colorado, Boulder

“J’ai visionné vos entretiens regroupées dans Expressions ethniques de la mosaïque des Amériques. Elles étaient magnifiques et tellement inspirantes! J’avais l’impression que j’étais un acteur actif des entretiens que je regardais. Ces documentaires seront très utiles au Cameroun au niveau universitaire. Veuillez accepter mes sincères félicitations pour ce très bon travail.”
Dorothy Enanga Mokenge Matute, Principale de l’Ecole Secondaire Gouvernementale de Limbe, Division Fako, Cameroun

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s